RL2BpfV

 

  • Objectif de la formation:

    La Licence Professionnelle «TECHNIQUES JURIDIQUES ET FINANCIERES » (TJF) a pour objet de former les étudiants aux métiers juridiques, fiscales et de finance au sein des organismes publics ou privées. Elle vise l’acquisition de compétences professionnelles en matière juridique et finacière.
    Cette formation vise à donner aux étudiants un niveau de qualification Bac + 3 reconnu dans le cadre de la nouvelle réforme de l’enseignement supérieur marocain et propose aux étudiants une formation pluridisciplinaire qui implique l’acquisition et la maîtrise de connaissances diversifiées dans les domaines de droit et de finance.
    Lestechniques, les outils d’aides à la décision, la stratégie, le droit et la finance qui constituent un atout indispensable dans l’insertion future des diplômés, sont privilégiées.

    Public concerné:

    La Licence Professionnelle «TECHNIQUES JURIDIQUES ET FINANCIERES » (TJF)vise à développer des compétences autour de trois concepts :
    • Le savoir : forger les contours d’une personnalité répondant au mieux au profil exigé par les métiers juridiques et financiers ;
    • Le savoir-faire : acquérir les compétences transversales nécessaires à la maîtrise des techniques juridiques et financières pour affronter des situations professionnelles concrètes et variées ;
    • Le savoir-être : développer le sens juridique et financier des futurs collaborateurs.

  • Condition d’accès:
    Diplômes requis : DUT, DEUG, DEUP et BTS en Economie et Gestion ou tout autre diplôme équivalent.


  • Module GI


  • Module GI


  • Insertion professionnelle:
    La vocation de la Licence Professionnelle « TECHNIQUES JURIDIQUES ET FINANCIERES » (TJF) est de former des cadres moyens de haut niveau, directement opérationnels dans le secteur du droit, de la finance et de la fiscalité des entreprises et des affaires. Les lauréats de la LP « TJF » peuvent assumer les fonctions de responsable ou d’assistant financier, fiscal ou contentieux dans des entreprises à caractère commercial, industriel, ou de services : Cabinets d’avocats ; Etudes de notaires ; Cabinets d’experts comptables ; Compagnies d’assurance ; Banques ; Cabinets de conseil ou encore intégrer les organismes publiques ou semi-publiques.
    La qualité de la formation permettra aux lauréats de relever le défi de la mise à niveau de la structure administrative et financière des entreprises marocaines ainsi que celle des organismes publiques ou semi-publiques.